Creatrice


Derrière ces blandices et falbalas se découvre Hélène Viviant. Un recueil de poème lui donne l’idée de sa griffe : Dans « Ode en son Honneur », Verlaine est séduit par les blandices d’une femme…. Tout ce qui flatte en elle.quand a falbalas ce terme désignait autrefois, les volants du bas des jupes avant de devenir, un synonyme de colifichet, fanfreluche et accessoire.

Parfaite autodidacte, Hélène Viviant s’envole spontanément vers un univers créatif.  Plumassière, elle assemble plumes de paon, de coq et d’autruche à des rubans de satin rehaussés de pampilles. A son gré, elle tresse, noue et torsade du fil, de la laine et du satin, elle utilise les matières sous toutes leur formes.

Idées précieuses, matières flatteuses..

INSPIRATIONS


Parures aux allures d’oiseaux magnifiques, de fleurs irréelles. Enjoliveuse de matières, Hélène Viviant assemble avec panache plumes de paon, de coq et d’autruche à des rubans de satin ornés de perles, sequins, pierres naturelles, boutons anciens de galalithe, de verre, …


Des créations uniques aux couleurs chatoyantes, falbalas de plumes légères et virevoltantes.

Parures simples et multiples d'amazone ethnique ou de déesse antique,


Hélène Viviant réalise sa collection dans un univers composé d’écheveaux de laine, de fils, et de satin. Elle les tresse, les torsade, les forme et les déforme. Voluptueux, géométriques, les accessoires s’inventent, et les matières se déclinent en un camaïeu de couleurs qui s’harmonisent au fil des saisons.